Plus une information est répétée, plus elle a de chance d’être retenue sur du long terme. En effet, un encodage est nécessaire pour qu’une information passe de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme. La répétition est un des leviers pour favoriser cet encodage. Deux critères sont essentiels à la répétition :

  • La forme de la répétition : le « comment »
  • Le séquençage dans le temps : le « quand »

Comment répéter les informations aux apprenants ?

Les recherches en psychologie cognitive ont mis en évidence 3 éléments essentiels pour permettre une répétition mentale efficace : les informations doivent être segmentées, les modalités pédagogiques variées, et l’apprenant doit être actif.  

En segmentant l’information

Pour aider vos apprenants à structurer les informations et donc à mieux les assimiler, le contenu de formation doit être bien segmenté, organisé et les objectifs pédagogiques clairs. Les apprenants doivent avoir une bonne vision du parcours de formation, de son organisation et surtout de leur avancement dans ce parcours.  Présenter une à deux informations clés par écran permet à l’apprenant de se concentrer sur celles-ci sans se perdre dans des informations superflues. Des synthèses récapitulatives à télécharger peuvent également aider l’apprenant. Chaque module doit avoir une utilité bien précise : apporter une nouvelle information ou répéter une information qu’il connait déjà. Ainsi, l’apprenant peut choisir de faire une pause entre deux modules sans être perdu quand il reprendra la formation.

En variant les modalités pédagogiques

Présenter une même information sous différentes formes optimisera la mémorisation de vos apprenants. En théorie, en cas pratique, en quiz, en vidéo, en image, en schéma …. La diversité va permettre à l’apprenant de relier plus facilement le contenu de la formation avec ses connaissances antérieures. Son cerveau pourra alors stocker les informations dans différentes zones, ce qui rendra leur rappel plus simple.

 En amenant vos apprenants à être actifs durant la formation

Il est important de laisser la main à vos apprenants. Leur permettre par exemple de naviguer en toute liberté dans un module e-learning favorisera leur motivation ; les interpeller avec des questions, des quiz, ou des exercices maintiendra leur attention.

Un exercice intéressant à mettre en place pour la mémorisation à long terme est l’auto-évaluation. Elle va permettre à l’apprenant de prendre conscience de ses acquis et lacunes, pour pouvoir les combler. N’hésitez pas à laisser la possibilité à vos apprenants de s’auto-évaluer plusieurs fois au cours de leur parcours de formation pour optimiser leur apprentissage.

Quand répéter ces informations ?

Il est primordial de réactiver très vite les nouvelles informations pour l’apprentissage. Cela va permettre de transférer ces données vers la mémoire à long terme !

Deux principales modalités de répétitions ont fait l’objet de recherches scientifiques : la répétition en bloc, intensive et sur une courte durée, et la répétition à intervalles dispersés sur un temps plus long.

Répétition en bloc vs répétition à différents intervalles

En fonction de l’objectif recherché, la réponse diffère. Si le but est de retenir à court terme l’information, pour un examen par exemple, la répétition en bloc sera davantage efficace. Cependant, l’information pas assez consolidée, sera vite oubliée.

Mais si l’objectif est la mémorisation à long terme, la répétition fractionnée sera préférable. Donner le temps d’oublier est bénéfique, pour permettre d’identifier ses lacunes et pouvoir les travailler encore plus activement.

Comment espacer les répétitions ?

D’après plusieurs études, il est important de respecter deux grands principes :

  • Répéter de façon très rapprochée dès le début. En effet les informations sont très fragiles au départ.
  • Répéter par espacement croissant. Laisser à l’apprenant le temps d’oublier va l’obliger à fournir plus d’effort pour la remémoration, ou à se rendre compte des informations oubliées pour mieux les apprendre. Au départ il oubliera vite, puis plus le temps passera et les répétitions augmenteront, moins il oubliera.

 

Focus : Le double impact de l’auto-évaluation

L’auto-évaluation est une forme de répétition qui présente les contenus et les savoirs sous un autre format, en permettant à l’apprenant d’être actif. En effet l’apprenant mémorise le cours grâce à ses réponses correctes et incorrectes, à condition qu’un feedback soit immédiatement lié à la question. L’auto-évaluation peut également permettre le renforcement par répétitions avec espacement croissant.

S’auto-évaluer, c’est faire le point sur ses acquis. Ainsi, l’apprenant est incité à détecter ce qu’il sait et ce qu’il a besoin de revoir dans le cours ou à travers d’autres modalités pédagogiques (webinar, coaching, échange avec ses pairs, etc.). Le binôme motivation / attention est activé et l’apprenant est acteur de son apprentissage en le rythmant et le diversifiant.

La répétition : une recette miracle pour la formation ?

Répéter est une des méthodes qui existent pour favoriser la mémorisation chez vos apprenants. En faisant varier les différentes formes sous laquelle l’information est délivrée, et en segmentant l’apport d’informations tout au long de la formation, vous serez certains de consolider les acquis de vos apprenants.

Mais la répétition seule n’est pas suffisante, même lorsque vous rendez l’apprenant acteur de sa propre formation, entre-autres par l’auto-évaluation. Aujourd’hui, il est également important de bien comprendre les enjeux et les attentes de vos apprenants, afin d’adapter votre formation aux nouveaux usages.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *