lecture sur écran et digital learning

Le Digital Learning déteste-t-il la lecture ?
(partie 2)

5 conseils pour optimiser la lecture sur écran

Nous l’avions évoqué dans l’article précédent :

« La lecture à l’écran est non seulement plus lente de 25 % mais présente aussi un moindre confort visuel ».

LALAMEDIA vous livre ici les bonnes pratiques pour rendre la lecture sur écran plus confortable et plus motivante pour l’apprenant ?

1. Des écrans dédiés à la lecture

Si la lecture est parfois décourageante dans un module, c’est pour des raisons techniques et ergonomiques.

L’écran du module n’est parfois pas adapté à un texte et le concepteur est confronté à :

  • un problème de dimension
  • un problème de cohérence graphique (un texte doit présenter un bon contraste)
  • la présence d’éléments distrayants sur l’écran (l’écran de lecture doit au contraire être épuré)

La solution réside dans la conception d’un écran spécifiquement dédié à la lecture, sur fond clair, présentant un bon contraste.

Pour ne pas fatiguer les yeux, le texte ne doit pas être trop étroit afin d’éviter de trop nombreux retours à la ligne. Un texte trop large impose également trop d’effort à l’œil. Le texte idéal ne doit donc pas faire plus de 600 px de largeur, la largeur idéale souvent retenue étant de 450 px.

2. Le texte aligné à gauche

Contrairement au texte justifié, sa forme est irrégulière. Elle est donc légèrement moins harmonieuse et esthétique, mais elle présente l’avantage important de donner des points de repères à l’œil. 

L’apprenant risque moins de sauter des lignes et retrouve le fil de sa lecture facilement quand il revient en arrière ou s’est interrompu. Au contraire, un texte sans repère impose et un traitement cognitif plus difficile, et donc fatiguant.

3. Donner une visibilité sur la taille du texte

Pour s’engager sereinement dans la lecture d’un texte, l’apprenant doit savoir pour combien de temps il engage son attention. Cela lui permet de ne pas être parasité par des questions pratiques et de gérer son effort de concentration. En effet, commencer un travail de lecture dont on ne voit pas la fin est peu engageant !

4. Donner un but à l’apprenant 

Si l’apprenant ne voit pas spontanément l’intérêt de lire le texte, pourquoi ne pas lui indiquer

« Ce texte permet de comprendre en quoi… » 

Il peut aussi être motivé par d’autres arguments :

« Lisez ce texte pour répondre aux questions qui suivent »

5. Enrichir le texte d’illustrations 

C’est une manière d’enrichir le contenu pédagogique sans l’amoindrir !




Il est parfois nécessaire de scinder un écran en deux pour faciliter la lecture de l’apprenant.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser

rédiger une note de cadrage projet digital learning

Rédiger une note de cadrage pour un projet digital learning

/
Un projet digital learning réussi commence par la rédaction…
7 conseils pour du mobile learning réussi

7 conseils pour du mobile learning vraiment réussi

/
Comment s’y prendre pour réaliser des modules de digital learning…
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *