8 tendances du digital learning pour 2018

Les tendances 2018 que les pro du digital learning doivent suivrent.

Ces dernières années, l’adoption du Digital Learning n’a cessé de croître à travers le monde. Avec l’évolution des technologies et le développement de nouveaux devices, l’approche et le mode d’adoption du digital learning évoluent tout aussi rapidement. Prévoir les tendances du digital learning n’est pas une mince affaire. Certains modes de formation font parler d’eux depuis des années, mais tardent à émerger réellement, d’autres n’ont été qu’un feu de paille et laissent leur place à d’autres tendances.

Malgré la difficulté et le coté aléatoire de l’exercice, l’équipe de LALAMEDIA s’est prêtée au jeu. Voici les 8 tendances du digital learning qui devraient se développer ou s’imposer en 2018.

 

1. Réalité virtuelle et réalité augmentée

La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont couramment utilisées dans le cadre d’une expérience de jeux.

Cela fait déjà quelques mois qu’elles ont investis le champs de la formation notamment parce qu’elles offrent des opportunités passionnantes d’exploration de l’apprentissage immersif.

Leur application à la formation gagne en maturité. Et il semble aujourd’hui évident que ces 2 technologies seront utilisées pour former à la réalisation de tâches à haut risque ou pour des procédures complexes.

La réalité augmentée, quant à elle, s’inscrit assez bien dans des situations de formation Juste à Temps. Par exemple, dans le cas où un apprenant souhaiterait en savoir plus sur une machine, une technologie ou un lieu, le pointage sur un objet ou le scan d’un QR Code lui permettrait d’obtenir des informations complémentaires à son sujet, l’explication d’un fonctionnement…

Même si la réalité virtuelle et la réalité augmentée se cantonne à des domaines d’application précis, la baisse des prix des lunettes et casques devraient faciliter et encourager les organisations à expérimenter ces technologies pour des besoins de formation.

2. Chatbots et assistants intelligents

La popularité de Siri ou de Cortanan confirme que les assistants vocaux intelligents ont été adoptés et ont trouvé leurs aficionados. Il est encore trop tôt pour dire comment les assistants vocaux intelligents ou les chatbots compatibles avec Machine Learning seront programmés ; l’intelligence artificielle faisant elle-même ses premiers tours de piste.

Cela dit, il nous semble que les organisations chercheront à développer des prototypes de chatbots pour des sujets spécifiques, comme la sécurité de l’information ou la protection des données, la conformité, etc. Ils seront certainement implémentés comme une application de recherche intelligente.

Ces applications intelligentes aideront les apprenants à se perfectionner au fur et à mesure et à améliorer leur connaissance au moment où ils en auront besoin.

Ces chatbots ou assistants intelligent gagneront probablement en popularité au fur et à mesure de leurs implémentations. Encore émergeante, c’est selon nous, une tendance du digital learning à surveiller en 2018 et les années à venir.

3. Gamification And Game-Based Learning

Dans la continuité de 2017, la gamification reste une tendance forte pour 2018. Il est maintenant bien établi que l’apprentissage par le jeu donne de très bons résultats. En 2018, le digital learning continuera à s’appuyer sur des leviers ludiques parce qu’ils permettent d’obtenir l’engagement de l’apprenant et de retenir son attention. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le jeu augmente le « sérieux » chez l’apprenant, car il « s’engage » complètement dans le jeu. Les sujets les plus rébarbatifs pour les apprenants (législation, conformité, procédures…) peuvent facilement être gamifiés pour les rendre plus engageants et donner envie aux apprenants de s’investir plus volontiers et plus franchement dans sa formation.

4. Les approches personnalisées.

Le digital learning adaptatif ou personnalisé consiste à proposer des parcours spécifiques à l’apprenant ou à des groupes d’apprenants. Il s’agit de proposer des formations ciblées et parfaitement adaptées aux besoins et aux attentes de l’apprenant.

Basé sur des pré-tests qui permettent d’évaluer les connaissances et les compétences de l’apprenant, cette approche personnalisée permet de ne proposer que les modules et les ressources dont les apprenants ont besoin pour progresser.

Cibler mieux les attentes de chacun permet finalement de produire moins de modules, et de proposer du digital learning plus pertinent. L’engagement des apprenants et l’efficacité pédagogique n’en sera que meilleur.

En proposant des tests régulièrement à vos collaborateurs et grâce à votre LMS, vous affinerez en permanence les besoins de chacun et proposerez des parcours de formation complétement personnalisés.

Le digital learning adaptatif est une tendance forte pour 2018 et les années à venir notamment parce qu’il s’apparente réellement aux habitudes actuelles de consommation des contenus digitaux.

5. Microlearning

Le microlearning fait déjà parler de lui depuis de nombreuses années parce que cette modalité offre des caractéristiques intéressantes pour proposer des formations très ciblées avec une approche chirurgicale.

Le microlearning présente des avantages spécifiques appréciés des digital learning managers : déploiement agile, apprentissage rapide et permanent grâce à des actualisation régulières, une productivité accrue et un suivi facile.

Le microlearning a souvent été associé à de courtes vidéos, mais en fait les supports possibles sont bien plus variés : vidéo interactive, jeu court, quizz, infographie interactive… Peu importe le format, tant qu’il est court et conçu comme du nugget learning.

Le microlearning est particuliérement performant lorsqu’il est associé à des objectifs pédagogiques spécifiques et précis. Donc, il est à proscrire pour former à des procédures complexes ou des techniques de résolution de problèmes ou de design thinking. Mais s’avère particulièrement adapté dans des configurations de formations Juste-à-temps et apporter une réponse précise à un besoin immédiat de l’apprenant. Envisageable sur n’importe quel type de matériel, le microlearning est toutefois particulièrement adapté à une utilisation sur Smartphone.

6. La curation de contenu

La curation de contenu est une tendance récente qui devrait gagner en attractivité en 2018. Déjà très utilisée par le marketing, la curation de contenu offre des opportunités intéressantes pour la formation. En proposant une source de contenu d’apprentissage alternative et fiable, la curation de contenu appliquée à la formation s’inscrit parfaitement dans une démarche de Juste-à-temps, dans des cas de formation à des réglementations standard ou en complément de modules sur-mesure.

D’un point de vue pratique, il existe de nombreuses applications Open Source qui permettent d’organiser l’information et les bibliothèques de contenu peuvent être paramétrées et perfectionnées pour offrir une expérience utilisateur très riche.

7. Vidéos interactives

La popularité des didacticiels et autres tuto sur Youtube ne cesse de croitre. Les digital learning managers s’en inspire pour réaliser des vidéos de formation en entreprise et les partager en interne. De la simple capture vidéo de son écran à l’intégration d’interactivités ou de quiz, le recourt à la vidéo en digital learning assure l’implication des collaborateurs dans le processus d’apprentisage. Conforme aux usages personnels des apprenants, la vidéo interactive comme support de formation a de beaux jours devant elle, en particulier si les bibliothèques de vidéos sont régulièrement enrichies et mises à jour.

8. Social Learning

Le social learning, tout le monde en parle depuis des années, mais son adoption par les organisations peine à venir. L’efficacité de l’apprentissage collaboratif, et du partage de connaissances entre pairs n’est plus à démontrer. Toutefois, pour développer le social learning dans une organisation, la mise en place d’un environnement collaboratif ne suffit pas. Comme installer Yammer ou Worksplace ne suffit pas à rendre son entreprise collaborative, la mise en place d’un LMS permettant le social learning ne garantit pas son adoption. La notion de communauté est essentielle. Communauté d’apprenants ou d’experts, elles sont toutes les deux nécessaires à la réussite du déploiement du social learning dans l’entreprise. Comme le community manager du service marketing construit, anime et fidélise sa communauté sur Twitter ou Facebook, le community learning manager joue un rôle essentiel dans la mise en œuvre du social learning.

Ces notions de communautés pour la formation sont de plus en plus utilisées et revendiquées, et c’est de bon augure pour le développement du social learning.

 

Cet article regroupe un certain nombre de tendances du digital learning que nous avons relevées au fur et à mesure de nos projets et que nous avons pu observer lors de notre passage à Learning Technologies 2018 la semaine dernière. Qu’en pensez-vous ? Partagez-vous notre avis ? N’hésitez pas à commenter cet article pour nous faire part de vos pronostics pour 2018.